22 déc. 2013

Aujourd’hui j’ai joué à… Bravely Default

NON GYAPPLE N’EST PAS MORTE. NON GYAPPLE EST LA. OUI GYAPPLE…

Etait juste en train de geeker un peu.



Bon, avec le taff que j’ai, les achats de Noël (je suis d’ailleurs dans la merde, je suis EN RETARD), que je joue trop, la vie sociale (oui j’en ai une) et le fait que je cours partout depuis au moins 3 semaines…  Euh.
Je sais, j’ai pas d’excuse.
Mais ne pleurez pas mes petit-e-s,  le test que je garde au chaud depuis quelques temps déjà est là.
Bravely Default, coucou !

Mais qu’est ce que c’est ?

Pour faire simple, Bravely Default est un petit bijou sur 3DS made in Square Enix. J’en parlais déjà pas mal dans mon billet sur la ParisGames Week (où j’avais pas mal saigné la démo, et où je vous en avais dit beaucoup beaucoup de bien.)
Ce J-RPG f’sait baver les nostalgiques de la firme d’envie, et allumait la lueur de curiosité dans les yeux des nouveaux fans.
Faut dire, on avait peur qu’il ne sorte pas chez nous !

Il s’passe quoi dedans ?

Sans vous spoil (parce que Gyapple gentille) :

Tout commence avec Tiz, jeune villageois banal qui se retrouve sans rien après la destruction de son village. Il y perd tout, famille, amis, foyer… Avide de découvrir ce qu’il s’est passé, il revient sur les lieux de la catastrophe. Il y trouve une jeune fille, Agnès Oblige, Vestale du Vent accompagnée d’une fée : Airy, qui se fait poursuivre par l’armée d’Eternia. Par quelques curieux hasards, il sera amené à la suivre dans son aventure. Il croisera sur sa route Ringabel, un amnésique fou des femmes, et Edéa, membre de l’armée.
Cette drôle d’équipe va découvrir au fur et à mesure de de leur quête bien des secrets sur leur monde. Mais shhhh, va falloir finir le jeu pour le savoir ! (et c’est quelqu’un qui ne l’a pas encore fini qui vous dit ça.)


De gauche à droite: Edéa, Tiz, Agnés et pour finir Ringabel!

Ca envoie du paté hein ? Quoi ? Toujours pas convaincu ? Suivez donc le guide !

Un jeu old-school, mais frais par son mode de combat

J’en parlais déjà lorsque j’avais touché la démo à la PGW13, mais c’est encore mieux avec le jeu dans les mains.
Bravely Default est basé sur un principe vieux comme nos amis japonais, un mode de combat au tour par tour, quatre persos, un système de job qui nous rappelle les Final Fantasy. Bref, un cocktail qui marche toujours et qui nous rassasie bien !
Le truc vraiment cool, c’est que Square Enix a décidé de rajouter quelques petites choses  pour pimenter le tout et rajouter une dimension stratégique.

Ø  « Brave »

Classiquement, lors d’un tour on peut utiliser une attaque normale, une compétence (magie,  coups spéciaux… ) ou bien un objet. Ici, rien ne change… Si ce n’est que vous pouvez utiliser tout cela en même temps.
J’vous montre :

Oui bon, la qualité toussa toussa, je sais.

Vous voyez l’icône « Brave » ci-dessus ?
Si vous « cliquez » dessus deux fois, vous pourrez choisir trois actions à effectuer. Par exemple d’attaquer deux fois l’ennemi  et ensuite d’utiliser une potion sur tel personnage.
Si vous cliquez qu’une seule fois dessus, vous aurez droit à deux actions et ainsi de suite.
Par contre, il faut savoir que lorsque vous décidez de vous rajouter quelques choix supplémentaires, vous perdez des tours.
La vie c’pas facile.

Par exemple : vous décidez de cliquer deux fois sur « Brave », vous avez donc trois actions à faire. Mais du coup, vous ne foutez rien pendant les trois tours suivants, et donc l’ennemi peut très bien vous buter si vous ne réfléchissez pas un peu.  (j’peux vous dire que j’ai perdu des combats à cause de ça, c’est complètement con mais faut y penser avant de foncer tête baissée !)

Note : Vous ne pouvez utiliser Brave que trois fois par tour. Bah ouais sinon c’trop facile !

Ø  « Default »

Vous avez du remarquer une autre commande sur la photo, « Default ».
C’est tout le contraire de « Brave » en fait. Vous l’utilisez, vous vous protégez pendant un tour (vous encaissez des dégâts beaucoup moins importants) et vous gagnez un tour en plus ! (pour pouvoir utiliser Brave après par exemple ! Faut réfléchir, stratégie, stratégie !)

Ø  Assistance

Bravely Default vis avec son temps ! Effectivement avec cette commande, vous pourrez soit envoyer de l’aide à quelqu’un qui possède le jeu (en mode trop gentil de la mort) ou bien invoquer justement un petit coup de main. C’est toujours pratique !

Ø  Spécial

Comme son nom l’indique, c’est une attaque spécial qui fra des dégâts colossaux ! Pour l’obtenir il faut remplir certaines conditions. Les phrases que nos héros balancent pendant cette attaque sont d’ailleurs complètement personnalisables ! A utiliser au bon moment !

J’vous ai pas perdus ? Alors on continue !

Les Jobs, le trésor du jeu

Je le disais plus haut dans l’article, Bravely Default regorge de jobs ! Les classiques comme Mage Blanc, Chevalier ou bien encore Moine reviennent au galop ! Les jobs sont au nombre de 24 ici, et il vous faudra réaliser quelques quêtes annexes pour pouvoir en avoir certains ! (il vous faudra plus précisément avancer dans ce qu’on appelle « l’histoire secondaire »)
Ça fait plaisir de retrouver ce système à l’ancienne !

UNE CLAQUE VISUELLE

En majuscule. Oui.
Où que vous alliez les graphismes vous pétent littéralement à la gueule, et je suis polie.
C’est la première fois que je vois une 3D aussi  bien utilisée dans un jeu-vidéo sur Nintendo 3DS, sans rire. On en prend plein les yeux à chaque nouvelle zone visitée !  L’équipe de développement a tout donné pour que les ambiances des différentes parties de la carte soient reconnaissables entre milles. Chaque détail a été réfléchi, et croyez moi, j’en chiale. (enfin, non, mais presque quoi.)


Non mais c'est... *meurt*


Ancheim, ville fabuleuse.


Si même les donjons ont de la gueule, là j'prends ma retraite.

Ce n’est pas ce qui m’avait attiré à la base, puisque j’avais principalement maté les nouveautés que Square Enix nous proposait, mais là, OUH.
Le chara-design est lui aussi superbe. (tiré de FF3, en même temps...)


Même Tiz kiffe.

Et une musique qui n’en finit pas de nous faire rêver

Si vous me lisez depuis septembre, vous savez forcément que je porte une attention toute particulière aux musiques d’un jeu-vidéo, que c’est un point important dans mes test.
ET BAH PUTAIN DE MERDE.

Jugez plutôt : (OUI YOUTUBE A DÉCIDÉ DE MERDER JE TE DETESTE)


Theme du coup spécial de Tiz


Un des thèmes de Boss. (vous ne me voyez pas, mais je meurs en écrivant ces mots.)


Thème d’Ancheim, une ville absolument magnifique.

J’arrête là, ça envoi déjà pas vrai ?

Un village à reconstruire, le streetpass utilisé à sa juste valeur !

Au début de l’histoire, on le sait en trombe, Tiz n’a plus de village, plus de foyer, en gros plus rien. Mais après quelques heures dans le jeu, un élément scénaristique vous permettra de pouvoir reconstruire ce village.


Simple, faut prendre votre Nintendo 3DS avec vous et vous balader. Plus vous rencontrerez de monde possédant le jeu via streetpass, plus vous aurez d’habitants dans votre village, et donc, d’ouvriers pour le reconstruire.
La reconstruction s’effectue donc via nos « amis », mais pas de panique, si vous n’en rencontrez pas et que vous n’avez personne dans votre entourage jouant à Bravely Default, le jeu nous permet d’envoyer une fois par jour des invitations au hasard pour pouvoir avoir du peuple au village ! Si ça c’est pas beau.
Et pour les gros rageux qui vont se ramener en nous disant que c’est inutile, et bien non ! Plus vous reconstruisez le village, plus vous aurez de cadeau de la part de vos marchands et de choix dans les boutiques ! Ça c’est MUY BIEN !

Chose à rajouter: vous voyez les trucs pas beaux sur la photo ? Ce sont des « colosses », on peut se battre contre eux et gagner des xp toussa toussa. (c’est les gens que vous rencontrez via streetpass etc qui vous les envoie… Ah, ces vermines !)

Une durée de vie qui FAIT DU BIEN

Encore une fois, si vous me lisez depuis le début, vous devez vous rendre compte que je gerbe souvent sur la durée de vie des jeux. ET BAH LA VOUS EN AUREZ POUR VOTRE GRADE. Le jeu est long, prenant, et ça fait plaisir à voir. Le scénario vous attrape et vous tiens en haleine. C’est vraiment le jeu de l’année sur 3DS pour moi.

Conclusion


Que dire ? J’ai adoré, j’adore, et j’adorerai y jouer. Un jeu comme ça, après les nombreuses déceptions que j’ai eues ça fait VRAIMENT plaisir ! Je ne peux que vous le conseiller, et si vous n’avez pas la 3DS, courez l’acheter au moins pour ce bijou.
Vous ne serez pas déçu. 

7 commentaires:

  1. Je crois qu'il faut que je fasse réparer ma 3DS ou en racheter une neuve *o*, j'en suis au début de la bande son de la première vidéo et c'est magique, littéralement :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH QUE OUI TU LE DOIS :D (il est génial)

      Supprimer
  2. Entré facile dans mon top 5 of all times.
    Musique, chara design, level design, gameplay, moi je fonds à la sauce piquante. Un scénar' prenant, passionnant, (qui te fait t'arracher tes cheveux), des persos que je surkiffe c'est trop terrible, ET CETTE STRAT' AH CONNARD DE CHAUGMAR ET SON BOUCLIER ; vent de fraîcheur sur une firme qui sentait un peu le moisi.
    ET PUIS KESKIL EST LONG. Fiou. Toujours pas fini non plus et je ne cesse de m'éclater.

    Un FF qui n'en porte pas le nom, si je puis dire (sans chocobo).
    Synonyme : UNE TUERIE INTERGALACTIQUE (ce soir y a Star Waaaars)

    RépondreSupprimer
  3. Juste oui, ce jeu est démentiel, j'en suis à 40h de jeu en normal et toujours pas fini. C'est beau, c'est old school, pas simple, c'est juste super.

    RépondreSupprimer
  4. I do love iiiiiiiiit!
    Je suis dessus depuis dimanche, 11h de jeux, mode difficile, chap 1 et a part les discussions un peu bateau parfois, c'est juste génial! & grand merci à la vo jap!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est génial hein? Je ne m'en lasse pas. (mais j'ai pas l'temps de le finir, GRRRRR)

      Supprimer

Un commentaire tout chaud prêt à sortir du four? Laisse moi le manger!