9 nov. 2013

[Dossier Kingdom Hearts] Kingdom Hearts 1



Premier Dossier de commencé ! TADAM !
Vu le titre, vous vous en doutez, ça portera sur la série Kingdom Hearts, on ne se refait pas.


Je vais du coup en même temps définir un peu en quelques mots en quoi consistera la catégorie « Dossier ». C’pas compliqué, ce sera une suite d’articles autour d’un thème récurrent. Là c’est KH, la prochaine fois, ça sera peut-être les remakes, puis encore une autre la série de The Legend of Zelda.

Voilà ! Maintenant assis toi, sers-toi un bon café (Thé ou Bierre, à vrai dire j’m’en tape), c’est parti !
Vu qu’il y a quasiment un opus pour chaque console, je me suis dit que ce serait sympa si je f’sais un épisode par article. 

Je publierai les articles selon les dates des sorties des jeux. Car sinon avec tous les spin-off et cette putain de chronologie à suivre, on n’est pas sorti de l’auberge.
On va commencer par le premier sorti en 2002 sur PS2 ! Il est aussi l’un des plus simples scénaristiquement parlant… Plus on va avancer dans les articles, plus tu comprendras ta douleur.

(Je préfère énoncer un détail d’abord : Pour les ignorants, Kingdom Hearts est un jeu original qui réunit des personnages Disney, ainsi que des personnages de Final Fantasy. C’est-à-dire que l’histoire des protagonistes du jeu n’ont rien à voir avec les œuvres de Disney (ou presque) et les différentes histoires de Final Fantasy. On peut maintenant commencer.)

Posons donc ce scénario qui a l’air bourré de préjugés


Vous incarnez Sora, jeune garçon frais de 14 ans, qui vit sur une île avec ses copains. Un jour, manque de bol, une tempête bousille son île, et la supprime de l'univers. Histoire de montrer que ce bonhomme n’a vraiment pas de chance, il perd en même temps son meilleur ami (Riku) dans les ténèbres et la fille qu’il aime (Kairi) disparaît aussi mystérieusement. Notre bon vieux Sora découvre ensuite qu’il est l’élu de la Keyblade, une arme qui prend la forme d’une clé et capable d’ouvrir n’importe quelle serrure. Il se retrouve ensuite dans un autre monde, La Ville de Traverse, ignorant complètement comment il a fait pour en arriver là.
Jusque-là vous suivez ? 
Il découvre par la suite que l’île a été détruite (oui parce qu'apparemment ça ne lui a pas sauté aux yeux). Commence alors une quête pour retrouver ses deux amis disparus, et comprendre ce qu’il se passe. Il rencontrera rapidement au cours de son chemin Donald et Dingo, avec qui il se liera d’amitié (eux aussi ils cherchent quelqu’un, faut croire que ça rapproche.) et divers personnages de Final Fantasy, Squall, Aerith et Youfie notamment.
Ils visiteront tous les quatre d’autres mondes qui leur permettront d’éclaircir beaucoup de points sur la disparition de leurs amis, et l’apparition des sans-cœurs, leurs principaux ennemis.

Allez, même si c’est compliqué, souris.

Ce n’était pas si difficile, si ? Sinon je suis dans le regret de vous annoncer que vous z’allez flipper pour le reste !
Bon maintenant que les bases sont posées, on peut passer à autre chose.

Réunir deux mondes complètement opposés

Parce que c’est principalement ça qui a fait l’originalité du jeu, l’alliance de Disney et Square.
Pari osé, il fallait ni trop en faire, ni peu. C’est avec brio qu’ils ont réussi à allier les deux, tout en rapportant un scénario original, et propre à l’univers de Kingdom Hearts.
Les personnages ont donc été créés à partir de ces deux influences là. Il suffit de jeter à œil à Sora par exemple, gants blancs, chaussures énormes (Mickey ?) et cheveux décoiffés. (Cloud ?)
Puis faut avouer que voir Merlin l’Enchanteur parler à Cid de FFVII… C’est assez peu commun pour qu’on le souligne.


Les persos de Final Fantasy ont un peu été redessinés aussi.

Les différents mondes de Disney que l’on visite sont pour la plupart vastes, et les maps grouillent quand même de trucs à voir. On a des clins d’œil à Disney à chaque fois qu’on tourne la tête, puis les différentes histoires où Sora fout son gros nez restent assez fidèles à l’enseigne de la souris noire. Ça fait quand même assez plaisir de ressentir l’ambiance qu’il faut.
Les musiques enchanteresses que la compositrice a réussi à foutre y est probablement aussi pour quelques chose, enfin j’dis ça…

Des combats réactifs…

Un des bons points de Kingdom Hearts 1, c’est son système de combat. Intuitif, pas lassant pour deux balles, il sait nous tenir en haleine (pour peu qu’on choisisse les bonnes options). On a le choix entre différentes possibilités : se battre comme un bourrin, utiliser la magie, un objet, ou bien tout simplement une action prédéfinie. (pendant les invocations par exemple)
C’est plus simple quand on a la manette en main, je vous assure.
Après, il faut être rapide. Votre ennemi n’attendra pas gentiment que vous preniez la peine de boire une potion ou de vous soigner, il vous tuera sans vergogne.


Oui Bambi, tu es très utile. (joke)

En plus de ce menu, vous pourrez aussi débloquer certaines compétences si vous amassez assez de point de… Compétences. C’est logique.
Vous parviendrez alors à parer votre adversaire, voler tel un Peter Pan, faire des roulades si stylées que Link en serait jaloux, ou bien des combos de la mort. Si vous êtes stratège, vous avez de quoi vous faire une technique de combat digne de Sephiroth ! (et ça vous servira, croyez moi. Mais spoilers.)
Les invocations vous seront aussi très utiles durant les combats de longue haleine, de Peter Pan, en passant par Simba ou Bambi, elles sont diverses et variées, à vous de les invoquer au bon moment ! (et de checker si Donal et Dingo sont pas K.O, sinon, bah c’est mort pour l’invocation)
Dernier détail important, les Keyblades que vous gagnez au fur et à mesure de votre aventure possèdent toutes des particularités à tester. Envie de puissance magique ? D’un peu plus de force bourrine ? Là aussi, j’appelle les fins stratèges !

Quelques fois elles ont une gueule assez marrante, mais que voulez vous...

Le fait de pouvoir monter de niveau à l’aide de point d’xp est aussi toujours présent. Ca à l’air con de le préciser, mais on est Square ou on ne l’est pas.

…mais souvent pénibles !

Me jetez pas des pierres, on pense tous la même chose. (j'en parlais déjà un peu ici)
Qui n’a pas eu envie de râler sur cette foutue caméra qui nous inventait des angles ?
Je peux vous assurer que ça vous donne des envies de meurtre lorsque dix sans-cœurs viennent et vous butent, parce que vous ne les avez tout simplement pas vus arriver.

Le Lock On, un système à la Navi dans The Legend of Zelda : Ocarina Of Time, vous sera alors très utile, mais sachez que viser un seul ennemi alors qu’il y en a plusieurs… Bon, je vous conseillerai plutôt de laisser cette option pour les boss. Ça n’engage que moi.

Note légèrement HS mais pas trop : J’aimerai rajouter que le monde d’Atlantica (celui de la petite sirène pour les incultes) est absolument immonde à jouer. Que ce soit au niveau de la maniabilité lors des combats ou de la caméra, ou du fait de nager ou… Bref. Heureusement qu’ils ont oublié le combat dans ce monde par la suite putain.

Un jeu dans un autre avec le vaisseau Gummi

Dans Kingdom Hearts, c’est via le vaisseau Gummi que vous irez de monde en monde. (une sorte de vaisseau spatial mais version légo)
Il faut savoir qu’avant d’aller dans un monde, il faudra au préalable le débloquer en finissant un niveau spécial dédié au vaisseau Gummi, c’est là où l’expression « un jeu dans un jeu » prend tout son sens.


http://www.youtube.com/watch?v=EeSFXZ7Ln60 (j'suis désolée, blogspot ne veut pas vous la mettre directement...)
A 55 secondes. (oh, le vaisseau que vous avez au début est beaucoup plus merdique que ça. C’est en l’améliorant que vous obtenez c’te beauté.)

Voyez vous-même dans la vidéo. Du SHOOT’EM UP ? On se retrouve ailleurs là !
C’est l’une des grandes particularités de la série de proposer ce genre de niveau. On retrouvera d’ailleurs  le vaisseau dans Kingdom Hearts 2 ! Pour les autres jeux de la saga, les développeurs ont instauré une autre manière de se déplacer entre les mondes, mais j’y reviendrai dans les prochains articles.
Pour parler en quelques lignes de ce mode de jeu, je dois vous avouer qu’ici, dans le premier opus, il était vraiment dégueulasse. Très, très difficile à jouer. Maniabilité un peu bancale, et brouillon quelques fois. Sans vomir non plus dessus, parce que c’est quand même agréable d’avoir quelque chose qui dénote avec le reste, c’est pas le truc que je m’amusais à recommencer à chaque fois.
Ils ont vite rattrapé l’erreur dans Kingdom Hearts 2, heureusement pour nos neurones.



Ca, c’est le truc tout caca qu’on a au début du jeu… Ca change hein ?

Musiques

Je ne peux pas finir l’article sans parler de la magnifique OST que Yoko Shinomura nous a pondu.
Pour les adeptes de la série, je ne vous apprends rien : c’est ici que les bases musicales de Kingdom Hearts se sont posées.
Que ce soit pour les thèmes des mondes récurrents :




Le thème de base :



Ou bien encore des musiques de combat :




Bref. Moi ça me fout des frissons de réentendre tout ça.

Pour finir

Je pourrai encore vous parler 15 ans du jeu tellement il y a de choses à dire, mais en fait ce serait vraiment vous spoiler tout le truc, et c’est pas du tout mon but. 
Le mieux, c’est que vous découvriez tout ça par vous-même, pas vrai ?
Il y aura de toute manière matière à discuter avec tous les autres articles qui viendront. Les jeux KH, il y en a à la pelle ! 

8 commentaires:

  1. OMFG yes, je me demandais quand est-ce que tu allais aborder ce qui est selon moi la série la plus réussie de la PS2, même 2 ans après sa sortie je m'amusais encore à terminer ce joyau de Square Enix à 100% <3
    L'univers: yes. fucking god yes. Rendre le mélange Square/Disney cohérent, c'est pas facile, mais putain qu'ils l'ont bien fait.. Quand tu vois l'histoire qu'ils ont brodée entre Maléfique et la bande de Léon par exemple, ca casse pas des briques mais ca tient bien debout, et au final ca sert tellement bien le scénario!
    Des OST magiques, le genre de truc tellement somptueux que tu laisses les crédits à la fin, juste pour la bande-son...
    Et le jeu est tellement riche... même quand t'as fini l'histoire t'as toujours des trucs a faire, avoir toutes les armes synthétiser tous les objets, même si à la fin tu galères vraiment comme un porc (surtout pour les larmes de joie)
    Mais sinon super article j'adore KH et t'as réussi à rendre toute l'awesomeness du jeu sans tout spoil, donc bravo. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, et bien oui j'aborde enfin le sujet!
      Oui les credits sont absolument magnifiques. <3

      Ravie que l'article t'ais plus! J'avais peur de trop en dire!

      Supprimer
  2. Sérieux à chaque fois le thème du menu c'est un mélange de mélancolie, de tristesse, de joie... PUTAIN TU VEUT ME FAIRE CHIALER C'EST CA ??? :p

    Bref bon article (Comme toujours) Ça ma donné envie d'y rejouer...
    Oh wait c'est vrai quand mon ordi à planter j'ai perdu toute mes saves :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PUTAIN TAPE LA CA ME FAIT LA MEME CHOSE BORDEL!
      Oh, et bien j'ai de te dire que c'est l'occasion de recommencer une partie haha!

      Supprimer
  3. Bof, tu sais moi, KH...



    HAHAHAHAHAHAHAHA BIEN SÛR C'EST UNE BLAGUE J'AI PAS CHIALÉ DEVANT CE PUTAIN DE JEU QUE J'AI MÊME PAS FINI ET QUE JE CONNAIS PAS PAR COEUR DE TOUTE FAÇON PARCE QUE JE L'AIME TROP DES TÉNÈBRES (insérer ici un Sans-coeur) (ou un Riku)

    Mon bébé ♥

    P.S: les vaisseaux gummi c'est VRAIMENT facile (non)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Riku serait peut être plus approprié en effet, HA.

      Supprimer

Un commentaire tout chaud prêt à sortir du four? Laisse moi le manger!