14 sept. 2013

On commence avec Crisis Core!

Parce que Zack. Nan j’déconne.
Jeu sur PSP sorti il y a maintenant pas mal de temps, Crisis Core a eu au début beaucoup de détracteurs:

« Ouais z’yva on veut le remake lol. »

J’caricature, comme d’habitude, mais beaucoup de gueulards avaient à l’époque boudé le jeu car ils trouvaient qu’il ne servait à rien, que c’était juste un « rajout » de la compilation d’FFVII.
Moi j’en ai eu rien à foutre, et j’me le suis procurée.
(Si tu fais partie des RARES gens n’aillant pas joué à Final Fantasy VII, je t’invite à passer ton chemin, à courir, à te flageller, et à y jouer. Sinon, bah spoilers quoi.)



Hey you.

Késako Crisis Core ?

Episode se plaçant dans la chronologie quelques années avant le célébrissime Final Fantasy VII, Crisis Core vous fait jouer avec Zack Fair. Sisi, tu sais le gars qui se fait poutrer pour sauver Cloud ? Même que notre petit blond restera traumatisé à vie de sa mort ?
Bah tu vas tout simplement incarner ce jeune SOLDAT à la SHINRA.  Ça change de la fuir constamment. (et ça te fait voir à quel point c’est des connards aussi.)
Le truc vachement sympa dans cet opus, c’est qu’il est bourré de références. Tu rencontres pas mal de persos issus d’FFVII (genre Sephiroth avant qu’il soit complètement fou, Aerith  ou Tifa avec un Chapeau. Oui, un chapeau.)
Mais t’en rencontres des nouveaux qui vont bien t’ennuyer, fallait bien reprendre le flambeau du seigneur aux cheveux longs (Génésis, entre autre. Que ceux qui ont fait Dirge of Ceberus lèvent la main.), mais aussi certains qui apporteront une nouvelle dimension scénaristique à l’histoire. (Angeal, saint maître de Zack.)


A Square Enix, ils se sont sûrement dit qu’il n’y avait pas assez de roux. (Auburn, ok.)

Viens là que j’te castagne !

Je ne pouvais pas passer à côté d’un des points fort du jeu : le système de combat.
Novateur, nerveux, bref un des meilleurs sur PSP. (« nan mais tu commences avec un article trop gentil là Gyapple oh ! » Chut, le venin viendra après. )
Mêlant agréablement temps réel et choix d’actions, on se fait rarement chier face à un boss. Si vous êtes un peu trop habitué au tour par tour fuyez.
Enfin, pas trop vite non plus.
En effet le fait de pouvoir choisir les actions à la manière d’un Kingdom Hearts(tu veux frapper ? Ou bien invoquer ? Balancer une boule de feu peut- être ?) vous paraîtra moins déstabilisant. (enfin j’dis ça, j’suis pas à votre place)
Les développeurs ont également intégré durant les phases de combat une sorte de roue qui vous fera probablement rappeler un casino : l’OCN.


Vive le bandit manchot hein. 

Ça possède d’ailleurs le même fonctionnement, dès que trois têtes identiques s’alignent, une sorte d’action spéciale se met en route. Elle peut causer beaucoup de dégâts, et j’peux vous assurer qu’en combat, c’est bien utile !
Le point négatif, c’est que c’est du pur hasard. Jamais tu ne pourras décider à quel moment exact la roue tombera sur les trois têtes.  Vraiment un système de casino quoi. Dommage.

Mais forcément, il y a des mauvais points, très mauvais

Alors d’abord Warning : j’adore ce jeu, et je le considère comme l’un des meilleurs sorti sur PSP.
Mais je dois bien admettre que l’un des gros points qui me fait vraiment gerber à chaque fois, c’est sa linéarité.
Le scénario a beau être bourré de références, d’actions, de nouveaux persos, de drames et tout ce qui s’en suit, vous êtes obligés de suivre une seule et même ligne pour terminer le jeu.
La vie c’est tout pourri.
Après, je sais que les missions (sorte de quêtes annexes) que l’on nous propose ont justement été créés pour parer à ce manque de liberté, mais même là-dedans c’est vachement linéaire ! On les fait plus pour du level-up que pour une réelle envie de voir du pays. (bien qu’effectivement les décors peuvent changer d’une mission à une autre. Et ça, quand tu te tapes souvent les mêmes maps, ça fait du bien.)
Parce que oui, tu ne pourras voir le monde avec Zack que lorsque l’action se passera dans une autre partie de la map. Tu ne pourras pas tout explorer de toi-même. (excepté Midgar, et encore… On ne voit pas franchement grand-chose !)
L’autre point dégueulasse du jeu, c’est Génésis et sa « Goddess »… Non mais ferme là bordel ! (c’était le troll du moment, mais ceux qui y auront joué sauront de quoi je parle !)


Enfin après si son fantasme, c’est de se retrouver avec une déesse hein.

Pour finir sur une note plus joyeuse, Final Fantasy VII : Crisis Core est juste le jeu que je peux me retaper plusieurs fois sur la PSP tellement il ne me saoule pas. Ok la linéarité est absolument gonflante, mais ça ne gâche pas le plaisir de retrouver les différents personnages qu’on nous ramène ! On ne connaissait Zack que via les quelques bribes de souvenirs de Cloud, bah maintenant on vit tous les évènements qui l’amèneront malheureusement à sa perte. De Midgar à Nibelheim, on découvre tout. (même l’histoire de l’épée de Cloud, c’est dire !)
Allez, on finit sur la chanson du « final ». Je pense que même ceux qui n’ont pas fait cet opus, mais qui ont néanmoins joué à FFVII sauront de quel évènement il s’agit.
Sortez les mouchoirs, salut !


8 commentaires:

  1. Pour un premier article ce n'est pas mal :). Le ton que tu emploie me gène un peu, mais j'imagine que c'est une impression personnelle (je suis pas fan des tutoiement par exemple).

    Bref ! Continue comme ça miss :). Ah et juste, c'est "détracteurs" (au début, pas détraqueurs), sauf si Voldemort a décidé que finalement oui, Zack représente une plus grosse menace que Harry Potter :D.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, effectivement les Détraqueurs ne vont pas aller attaquer Zack, il en a assez le pauvre! Corrigé, thx!

      Supprimer
  2. Article aussi magnifique que toi <3
    Continue comme ça, il me tarde de lire d'autres articles :)

    RépondreSupprimer
  3. Aaah...Crisis Core...
    Ses peines, ses joies, ses moments de bonne grosse rigolade et SES MOTHERFATHER MUSIQUES ! Sérieux, rien qu'avec son OST ce jeu m'a marqué !
    Autant dire de suite que je n'ai jamais réussit à vraiment comprendre le système de combat. C'était plus comme "WTF AM I DOING ?"<= Tous le temps (mêmesic'estdemafautecarjen'aimepointlirecetteCHOSEquel'onappellenotice...humhum...) Et le système d'invocation me sortait TERRIBLEMENT par les trous de nez. Tout était beaucoup trop aléatoire pour moi. Voir deux Ifrit qui apparaissait *superHappy* pour ensuite laissez place à Cat Sith qui débarque de nulle part (ceux qui ont joué au Jeu sauront PARFAITEMENT de quoi je parle.) est juste abusé...en plus il servait à rien ou du moins comparé aux autres c'était un Caca nerveux sortit des fesses de Jabu-Jabu...KofKof, pardon pour l'expression.
    Parlons ensuite de Genesis.....non, parlons d'Angeal plutôt parce que l'autre et ces tendances TheGiftOfTheGoddess ça va deux secondes. mais j'ai adoré Angeal ! Une classe, un beau physique et en plus une façon de pensé juste extra ! (etunbosssuperchiantX) )
    OMG ! La musique de fin ! Comment as-tu osé ;A; !

    Brefouille, tous ce LONG message ne servant qu'à raconté de la crotte pour dire que ce jeu, qui a été mon premier (après Batman lego...mais lui on s'en fou !) jeu et je ne le regrette pas ! Il aura toujours une classe de choix dans mon petit coeur ♥ Parce que Zack X)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "Parce que Zack" était absolument parfait. J'approuve bordel!

      Supprimer
  4. J'ai largement préféré la fin alternative.

    RépondreSupprimer

Un commentaire tout chaud prêt à sortir du four? Laisse moi le manger!